Vespa velutina

Nom scientifique : vespa velutina (vespa veloutée en français), frelon à pattes jaunes, frelon asiatique.

Taille et poids du frelon asiatique :

Longueur du corps : 17 à 32 mm pour toutes les castes (les premières générations d’ouvrières sont plus petites). Poids en automne : 150 à 450 mg (ouvrières), 600 à 800 mg (futures reines). (source INPN).

Une ouvrière mesure environ 1,5 à 3,2 cm. Les insectes qui émergent/naissent d’une jeune colonie ont été moins nourris à l’état larvaire et sont en moyenne de petite taille (moins de 2 cm). La taille moyenne des insectes augmente avec celle de sa colonie. La sous-espèce Vespa velutina nigrithorax est reconnaissable à ses pattes jaunes, ses ailes sombres, son thorax noir, sa couleur sombre et son abdomen sombre cerné d’un anneau jaune-orangé marqué d’un triangle noir.

Description de vespa velutina

Présence d’un rétrécissement (pétiole) entre le thorax et le gastre. Les ailes au repos sont pliées longitudinalement. Chez la variété nigrithorax, présente en France, la tête est orange, son dessus est noir. Le thorax noir. L’abdomen est noir avec un fin liseré jaune sur le premier segment, orange sur le 2e. Le 4e segment est orange. Les pattes sont jaunes aux extrémités. Nid très rayé du gris ou brun. En général installé en hauteur dans les branches d’arbres. (source INPN)

Le cycle de vie est annuel. La jeune reine hiverne à l’abri des intempéries. Elle se réveille au printemps, recherche des liquides sucrés pour se nourrir, puis un emplacement où fonder son nid (arbre creux, intérieur d’un bâtiment, etc.). Elle élèvera ses premières larves en les nourrissant avec des proies (abeilles, guêpes et mouches surtout). La colonie déménagera durant l’été vers un nouveau nid accroché en général aux branches d’un arbre. À son apogée, le nid peut dépasser 80 cm de diamètre et contenir plus de 2000 individus. Les individus sexués quittent le nid en automne. Seules les futures reines passeront l’hiver. Elle n’est pas agressive si son nid n’est pas menacé, mais elle pose souvent problème aux activités apicoles. (Source INPN)

frelon vespa velutina

Repartition et historique du frelon asiatique vespa velutina

Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes (Vespa velutina) est une espèce d’insecte hyménoptère de la famille des Vespidae, de la sous-famille des Vespinae et du genre Vespa. L’espèce est originaire (endémique) d’Asie, avec une vaste aire de répartition dans des zones au climat tropical ou continental (Afghanistan, Inde, Chine, îles indonésiennes).

Une sous-espèce de couleur noire, Vespa velutina nigrithorax, a été introduite en France vers 2004 et s’est ensuite diffusée dans le reste de l’Europe, où elle est désormais une espèce invasive, parfois considérée nuisible. En avril 2020, ce frelon aurait colonisé presque toute la France, et a atteint le Portugal, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

Composition et formes du Nid de frelon asiatique

Le nid, ou « guêpier », est fait de fibre de cellulose mâchée, comme chez la majorité des guêpes (certaines, non Vespidae, construisent avec de la boue). Il peut atteindre jusqu’à un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Construit au printemps, il est aérien, le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, quelquefois au ras du sol, sous une charpente ou dans des cheminées. Ce frelon étant opportuniste, son nid est retrouvé aussi bien dans des habitations que sur du mobilier urbain.

Nid de frelon asiatique

Il est généralement de forme sphérique et possède un orifice de sortie latéral. Chaque nid abrite quelque 2 000 frelons, dont plus de 550 fondatrices qui peuvent, l’année suivante, nidifier si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l’hiver.

Invasion du frelon asiatique vespa velutina en France

Le frelon vespa velutina a été introduit en france accidentellement en 2004 dans le Lot et Garonne.

Il semble que l’insecte soit arrivé en France caché dans un chargement des poteries chinoises fin 2004 déposées vers Tonneins en Lot et Garonne. Lors du déballage de ces poteries, la reine frelon en a profité pour s’enfuir et à partir d’elle seule, élever ses larves. Depuis il a colonisé l’ensemble du territoire métropolitain.

Sources : wikipedia / nmhn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller en haut